Camus: au-delà des femmes, le féminin – Agnès Spiquel

Mardi 19 mars à 18h00

Au-delà de l’histoire mouvementée d’Albert Camus avec les femmes (dont sa correspondance avec Maria Casarès récemment publiée éclaire l’une des facettes) et au-delà du féminin maternel qui irradie dans toutes ses œuvres romanesques, la conférence analysera des textes majeurs de Camus qui donnent toute sa place au féminin :

  • la nouvelle « La Femme adultère », dans L’Exil et le Royaume : l’histoire est racontée à partir du point de vue de Janine, l’héroïne.
  • Le Premier Homme : dans la partie rédigée, on assiste à la découverte du féminin par le jeune Jacques Cormery et, dans les brouillons, on constate l’ampleur qu’aurait prise sa grande histoire d’amour avec Jessica, et on dispose de nombreux fragments rédigés.
  • les Carnets: dans les années 1950 surtout, Camus y évoque de plus en plus souvent, même sans les nommer, des figures féminines.

[Dans collection « Folio », chez Gallimard]

  • L’Exil et le Royaume
  • Le Premier Homme
  • Les Carnets (en 3 tomes)

[Dans la collection « Bibliothèque de la Pléiade », chez Gallimard]

  • Œuvres complètes en 4 tomes (2006-2008). Au tome IV, dans les « Appendices du Premier Homme », voir en particulier p. 972 à 996.

[Dans la collection blanche chez Gallimard]

  • Correspondance Albert Camus – Maria Casarès

Agnès Spiquel