Histoire, sens et usages des concepts de féminisme et de genre – Feriel Lalami avec la participation de Leila Sherianne Bekhti

Mardi 2 octobre à 18h00

18h00 – 19h30: Histoire, sens et usages des concepts de féminisme et de genre – Feriel Lalami

Le travail de la pensée sur les femmes s’est accéléré au cours du XX° siècle grâce à des progrès socio-économiques importants, en particulier un plus grand accès à l’éducation des femmes.

Pour donner une autre analyse aux rôles et fonctions  des deux sexes et leurs relations, il a fallu surmonter le « butoir de la pensée » qu’est la différence biologique entre hommes et femmes sur laquelle se construisent le masculin et le féminin.

La généalogie des études sur les femmes montre une volonté de se réapproprier l’Histoire dans une interaction avec les mouvements de femmes dans le monde. La place des femmes, leurs potentialités et leurs réalisations vont être ainsi soumises à un nouveau point de vue pour les sortir de l’invisibilité.

Concomitamment,  des revendications à l’égalité dans de nombreux domaines, famille, travail, représentation politique et citoyenneté du groupe social des femmes se développent à travers le monde.

Ces mouvements pour l’égalité et l’émancipation remettent en cause un ordre social hiérarchisé tant intérieur qu’international (rôle des féministes africaines et sud-américaines). Les différentes formes du féminisme selon les régions et les objets de lutte (féminisme de la différence, black feminism, féminisme islamique, écoféminisme…) questionnent son universalité.

Les États, les conférences internationales ont  généralisé la notion de genre. Ce succès est-il la manifestation de l’irréductibilité des mouvements  féministes?  ,  Pour répondre à cette question, il faudra considérer les différentes acceptions de ce concept. Si l’on utilise les termes de « genre », de « système de genre » ou « les genres », il s’agit d’approches différentes dont certaines éludent les rapports de pouvoir.

Au cours du XX° siècle et de la première décennie du XXI° siècle les changements en terme de gains pour les femmes ont été considérables mais, les obstacles sur le chemin de l’égalité et de l’agentivité des femmes sont en constante recomposition.

– Héritier Françoise, Masculin, Féminin, La pensée de la différence, Odile Jacob, 1996.

– L’Année du Maghreb, Femmes, Famille et droit, 2005-2006.

– Mernissi Fatima, Le harem politique : le Prophète et les femmes, Albin Michel, 1987.

– Mir-Hosseini Ziba, Islam and Gender, Paperback, 1999.

– Nouvelles questions féministes, Féminismes dans les pays arabes, n° 35, 2016. Féminismes au Maghreb, n°33-2, 2014.

– ONU Femmes, Rapport annuel 2017-2018http://www.unwomen.org/fr/digital-library/publications/2018/6/annual-report-2017-2018

– Saadaoui Nawel, La face cachée d’Eve. Les femmes dans le monde arabe, édition Des femmes, Paris 1983.

– Scott W. Joan, De l’utilité du genre, Paris, Fayard, 2012.

– Sow Fatou, Penser les femmes et l’islam en Afrique, Contribution à Mama Africa, Paris, L’Harmattan, 2005.

– Tillion Germaine, Le harem et les cousins, Paris, Seuil, 1966.

– Union Africaine, Le genre en Afrique, fiche d’évaluation, décembre 2015.

https://au.int/sites/default/files/documents/31260-doc- 2015_auc_african_gender_scorecard_fr.pdf

– Wadud Amina, Qur’an and Woman:Rereading the Text from a Woman Perspective, Paperback, 1992.

– World Economic Forum, The Global Gender Gap Report, 2016,

https://www.weforum.org/reports/the-global-gender-gap-report-2016

19h30 – 19h45: Les luttes des descendant.e.s de l’immigration post-coloniale au prisme de l’intersectionnalité – Leila Sherianne Bekhti