La république coloniale et l’islam en Afrique du nord (1871-1962) – Pierre Vermeren

mardi 14 novembre 18h

Dans cette présentation, il s’agit de considérer la manière dont la république coloniale a pris en charge la préoccupation religieuse et son contrôle en Algérie, à la suite du traumatisme  de 1871, puis en dehors des lois de laïcité, et leurs modalités dans les deux protectorats voisins. Il y a des points communs mais surtout de grosses différences: l’expérience acquise en Algérie ayant été intégrée d’emblée lors de la construction des protectorats: l’islam a été pour l’essentiel laissé au mains des pouvoirs locaux, la France coloniale se contentant d’attirer et d’orienter vers elle une partie des élites locales. En Algérie en revanche, obsédé par les deux islams officiels, l’urbain des médersas et le confrérique des zaouias, les autorités n’ont pas compris, jusqu’à la fin de la période, la naissance d’un nouvel islam, la salifia, qui devait pourtant montrer une capacité deminimisation et de résistance insoupçonnée par les autorités.
 La France en terre d’islam. Empire colonial et religions (2016, Belin)

Pierre Vermeren