Les quatrains féminins de la tradition orale maghrébine. Fragments d’un discours amoureux- Mourad Yelles

Mardi 23 avril à 18h

La conférence portera sur un répertoire appartenant à la tradition orale d’anciens centres urbains d’Afrique du Nord (Fès, Rabat, Tlemcen, Alger, Tripoli, etc.) et composé d’un ensemble de poèmes en arabe maghrébin. Comme semblerait le confirmer certaines versions de la Muqaddima, cette importante partie de la littérature populaire maghrébine est probablement issue des processus de métissages poétiques et linguistiques impliquant le Machreq, le Maghreb et Al-Andalûs dès l’époque médiévale.

Elle s’est transmise en milieu féminin de génération en génération sous la forme de quatrains (type de base) connus sous différentes appellations : ‘arûbî, ḥawfî, bûqâla, ‛a‘yyû‘. Selon les contextes socio-culturels, ces textes peuvent, être chantés ou récités. Outre leur fonction éminemment poétique, ils ont aussi été traditionnellement associés à des pratiques à caractère ludique, mantique ou religieux.

Il s’agira  de mettre en lumière d’une part le statut historiquement problématique de cette forme d’expression poétique dans la phase coloniale et post-coloniale au Maghreb et, d’autre part, sa remarquable vitalité dans le paysage culturel maghrébin contemporain. Comme forme de création métisse, je m’intéresserai plus particulièrement à ses nombreuses adaptations / réactualisations dans les champs musicaux, littéraires et médiatiques en Algérie.

Mourad Yelles